RELIANCE COACHING Conscience et éveil de soi

Conscience & Connaissance de soi | Développement personnel | Evolution personnelle | Réalisation de soi | Potentialiser les situations de vie

La décision de soi

Dans combien de temps?

Dans combien de temps?

Demain, toujours demain.

Sur quelle route remplie de sinuosités la décision de soi nous entraîne-t-elle alors que pareille décision, pour être efficiente, demande à s’établir dans l’ici et maintenant …

Dans le couffin de la simplicité. Dans la politique des petits pas, certes, peut-être pas très engageante mais ô combien stabilisante.

Car dans ce processus qui amène à la réalisation de soi, il n’est aucunement question de faire des étincelles et de transformer son quotidien en une série d’actes héroïques qui vont, les uns à la suite des autres, s’amonceler sur les pages-éclair des réseaux sociaux afin de nourrir un ego qui cherche sans cesse à se faire voir et valoir dans ce qu’il peut atteindre plutôt que de partir de l’envie, toute simple et humble, de grandir en conscience.

Ce pas ne peut s’effectuer que dans une certaine forme de retrait, d’humilité afin de se placer dans une sphère où le quotidien se déroule sous l’habit qui le caractérise : l’ordinarité.

Un individu peut vivre mille épopées au sein même de l’ordinaire. Pour ce faire, cela exige de procéder à une conversion de son regard et de consentir à voir ce que nous nommons réalité, quotidien, routine sous un spectre différent. Car c’est en grande partie la perception que nous avons des choses et des réalités qui nous entourent et le rôle que nous y jouons au quotidien qui conditionnent le positionnement qui sera le nôtre sur l’échiquier de notre vie personnelle, sociale, professionnelle, psychologique, spirituelle.

Aussi, point n’est besoin d’attendre et de remettre au lendemain ce qui demande à être observé et expérimenté aujourd’hui. Pour ce faire, il convient de poser son attention sur l’utilité de l’acte que je m’apprête à poser et de bien en cerner les effets – directs et indirects – afin d’en assurer sa force d’action. Pour ce faire, point n’est besoin de placer la situation et la réalité sous un microscope et d’en amplifier la grandeur. La grandeur n’a de poids que celle que chacun veut bien y accorder. Aussi, l’élaboration de projets lointains et extravagants par rapport à l’ordre commun s’avère souvent la meilleure manière de fuir dans l’imaginaire ses obligations et ses difficultés présentes et ainsi, de refuser de s’y confronter dans l’ici et maintenant et pour de bon.

Cette attitude revient à se placer dans une forme d’attentisme où ce qui demande véritablement à être traité ne l’est pas et tend, tout au contraire, à être remisé dans une temporalité ultérieure qui inscrit sur son fronton “Plus tard. Plus tard”. Et c’est bien ce “plus tard” qui montre une certaine forme de négligence et de déni à l’oeuvre dans ce qui demande, de notre part, un mouvement. “S’emparer de”, autrement dit, prendre à bras le corps ce qui demande à l’être, ce qui se trouve dans une situation où une respiration peine à s’établir.

C’est cette posture attentiste qui enjoint Saint-Augustin à se questionner sur le sujet et à questionner à son tour : “Dans combien de temps?” pour souligner avec encore plus de force l’inconséquence du positionnement qui en découle et le retrait qu’il entraîne avec lui. C’est ce qui a amené Spinoza à émettre cette réflexion sur le sujet : “Faire des projets et prendre de “bonnes résolutions”, en ce sens, consiste généralement à projeter une esquisse de solution dans le temps inconsistant d’une attente toujours décue”.

Et pour vous, qu’en est-il? A quelle temporalité avez-vous tendance à vous en remettre pour répondre aux formes et aux contenus que votre quotidien contient et dont il se nourrit? A quelle source le laissez-vous s’abreuver? Qu’en résulte-t-il?

On en parle? 😀

Aller plus loin :


🔵 Vous avez tendance à vouloir vous lancer dans de grandes actions et/ou de grands projets et à désinvestir le quotidien qui est le vôtre. Vous avez tendance à négliger ce qui demande à être traité et à pratiquer la politique de l’autruche. Cette attitude commence à créer des conflits que vous avez peine à gérer. OUI? Rencontrons-nous!

🔴 Une envie, un projet, un objectif en tête? Parlons-en!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Copyright © 2015-2022 Tous droits réservés.

Avertissement plagiat et « délit de contrefaçon » : Tout plagiat volontaire ou involontaire caractérise le « délit de contrefaçon »  sur le plan juridique (art. L335-3 du Code de la propriété intellectuelle).

%d blogueurs aiment cette page :