RELIANCE COACHING Conscience et éveil de soi

Conscience & Connaissance de soi | Développement personnel | Evolution personnelle | Réalisation de soi

Entrer en relation avec

L’inter-être ou l’interdépendance de tous les phénonèmes

Tout a une durée limitée

En ayant très fortement à l’esprit le fait que toute situation, rencontre, circonstance, personne, expérience se conclut dans la mort, qu’elles ont toutes une durée limitée, la perception quant à notre positionnement et à notre attitude change fondamentalement. En effet, tant que j’entretiens l’idée que tout dure et ne peut être altéré, inconsciemment, se mettent en place des principes et mécanismes qui m’enjoignent davantage à “réagir à” qu’à véritablement accueillir la situation, personne, circonstance ou autre telle qu’elle est et se présente à moi. Je vais ou tenter de l’utiliser pour combler des vides et des manques, tenter une fusion, tenter de me valoriser ou, au contraire, accepter de me soumettre à cet autre auprès duquel je recherche une relation de dépendance sans comprendre que c’est de cette manière-là que j’en altère les composantes et la nature. 

La relation entrevue pour répondre à des besoins personnels

Je cherche à les dénaturer et à les modeler pour répondre à des besoins personnels. Cette tentative me montre un besoin inconscient de fusion, une difficulté face à la solitude, face à la liberté personnelle qui consiste à se choisir et à choisir sa vie sans entrer dans celle de cet autre qu’on va tenter de s’accaparer pour combler un vide intérieur et une faiblesse de désirs personnels. L’autre devient un moteur, la force intérieure qu’il m’est demandé de développer mais que, pour x raisons, je n’ai pas le courage de contacter car la contacter reviendrait à m’affirmer en tant qu’individualité propre et à assurer mes choix personnels. 

L’autre n’en est plus responsable. Il est entrevu comme un maillon faisant partie d’une chaîne humaine avec laquelle chacun a le désir de créer des liens exempts d’intérêts personnels mais mus par le désir de connaître cet autre, de côtoyer son humanité et d’en jouir autant que faire se peut car elle prendra fin à un moment ou à un autre ou elle prendra une autre forme ou perdra en puissance et en intensité m’obligeant ou à m’en retirer ou à la revoir sous une perspective autre afin de continuer à la nourrir sans la prendre en otage pour remplir des vides intérieurs.

Désinvestir la relation d’attentes personnelles

La rencontre est, dès lors, déchargée de tout enjeu inconscient. S’y inscrivent alors la légèreté, le rire, le partage, la spontanéité, l’authenticité. L’espace dans lequel deux entités prennent place montre deux cercles qui se tiennent à égale distance, dans un respect mutuel. Puis, au fur et à mesure des rencontres, un point d’intersection s’opère, lequel correspond à des centres d’intérêts mutuels, à des points de rassemblement qui unissent les deux individus en présence et qui les enjoignent à se revoir et à tisser un lien mû par le plaisir d’échanger, de partager, de créer ou de co-créer. L’un tout comme l’autre est désinvesti d’attentes personnelles ce qui permet d’inscrire la relation dans une forme d’échanges empreinte de liberté, d’authenticité et de joie.

Comment utiliser le temps dont je dispose?

Ce qui, peut-être, fait le plus peur aujourd’hui est le temps dont on dispose et ce que l’on décide d’en faire face à toutes les possibilités qui se présentent à nous et qui sont disponibles. Lesquelles choisir? Comment être sûr de ne pas se tromper? Personne n’a la faculté de pouvoir contrôler cette donnée. En revanche, ce qui importe ici face à ce concept de « liberté », c’est tout simplement de se poser la question suivante : qu’est-ce que je veux? 

Une question très simple qui va immédiatement être suivie de pléthore de réponses. Leur nature vous permettra de prendre conscience de ce qui est important et de le corréler avec ce qui est essentiel, vital pour vous au moment où vous vous posez la question. Le choix va s’opérer de lui-même et si des choix relatifs à plus de rencontres se font jour, vous pourrez déterminer ce que vous cherchez à satisfaire au travers de chacune d’entre elles. Est-ce un besoin de communiquer? De partager? De co-créer? De passer du temps ensemble? De combler un vide, une absence? D’être aimé?, etc. Vos réponses vous permettront d’en orienter l’action.

Affronter l’isolement, la solitude

Si je cherche à faire des rencontres pour combler un vide, je risque de mettre en place une relation de fusion puisque ce que je cherche à satisfaire est un besoin de dépendance. Or, si je ne peux vivre sereinement l’isolement, la solitude face auxquels chaque être humain est confronté dans sa vie, je chargerai la relation d’attentes lourdes et pesantes qui se transformeront rapidement en exigences voilées ce qui pourra altérer la relation en question et finir par l’aliéner. Aussi, à vous de vous questionner sur le terme même de « relation ». Qu’est-ce que ce mot signifie pour vous? « Entrer en relation avec », « créer un lien » s’opère de quelle manière? En répondant à cette question, vous saurez très rapidement détecter ce que vous cherchez réellement à satisfaire et comprendrez que la relation n’est pas appréhendée librement mais sous la forme d’un objet vous permettant de satisfaire des besoins ou des désirs personnels. 

Renforcer sa propre structure intérieure, la solidifier, contacter la solitude, lui faire de l’espace, la côtoyer quotidiennement jusqu’à ce qu’elle soit intégrée comme un élément faisant partie de la réalité vous permettra de mieux pouvoir affermir votre assise et vous sentir suffisamment fort pour ne pas utiliser l’autre comme une béquille. 

Tout est inter-relié : l’impact de l’effet papillon

Accepter d’être un grain de sable face à l’immensité de la vie aide, également, à prendre conscience de sa petitesse tout en la replaçant dans un contexte plus large, autrement dit, en la mettant en perspective avec le phénomène de « l’effet papillon ». Je suis un grain de sable dans l’immensité qui m’entoure, autrement dit, peu de choses. Or, la vision et le rapport que j’ai face à la vie, mes actions et mon comportement au quotidien ont un impact qui va bien au-delà de ma propre personne car tout est inter-relié ; nous sommes tous inter-connectés dans cette matrice qu’est l’univers et inter-dépendants et c’est bien ce concept d’interdépendance qui fait – une fois qu’il est compris et intégré à son juste niveau – toute notre grandeur. Les choix se font plus judicieux et éclairés tout en ayant fortement à l’esprit les retombées qu’ils vont et peuvent avoir au niveau d’une conscience sociale qui tend à être trop souvent remisée au profit de buts entrevus de manière purement égocentrée comme si ces derniers ne pouvaient affecter ce qui se trouve alentour.

C’est à ce moment-là que chacun peut saisir ce que renferment les notions de « puissance » et de « responsabilité individuelle » tout en les replaçant à l’échelle qui leur correspond.

🔵 Vous sentez que des schémas liés à votre enfance conditionnent la manière dont vous entrez en relation avec certaines personnes, situations, environnements, etc. et qu’ils vous portent préjudice? OUI? Rencontrons-nous!

🔴 Une envie, un projet, un objectif en tête? Parlons-en!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 01/03/2022 par dans Articles, et est taguée , , , , , , , .

Rejoignez-nous !

RELIANCE COACHING 🇪🇸

Copyright © 2015-2022 Tous droits réservés.

Avertissement plagiat et « délit de contrefaçon » : Tout plagiat volontaire ou involontaire caractérise le « délit de contrefaçon »  sur le plan juridique (art. L335-3 du Code de la propriété intellectuelle).

%d blogueurs aiment cette page :