RELIANCE COACHING Explorer Révéler Sublimer

Connaissance de soi | Evolution personnelle & professionnelle | Reconversion professionnelle | Coaching

Mourir de dire la honte

 
 

Mourir de dire la honteJ’ai récemment publié un article « Mise en maux » qui retrace l’histoire d’Antoine dont la vie aura été dissoute par la honte et la culpabilité qui l’auront habité des années durant.

L’impossibilité pour lui de dire son histoire, de mettre des mots sur des actes commis à un âge relativement jeune de sa vie par peur du jugement, du qu’en dira-t-on, des critiques, d’être étiqueté comme il l’avait fait envers sa propre personne, de lire dans le regard de l’autre la sentence qu’il avait prononcée envers lui-même, l’a amené à sa propre perte.

Sa honte s’est jouée à travers les représentations intimes qu’il aura entretenues avec lui-même.

« Il a tué. Il ne méritait plus la vie. Il devait mourir et c’est ce qu’il a fait ».

Ce profond sentiment de honte l’a amené à sa propre destruction, à s’identifier aux événements l’ayant provoquée et son corollaire, la peur de dire la honte. Il a choisi la lente dissolution de son être à la parole salvatrice et guérisseuse. Car dans un cas comme celui d’Antoine, pour l’auteur des faits, le droit de vivre n’est plus envisageable ni envisagé. Il s’annule petit à petit, subrepticement, écrasant de tout son poids celui ou celle rongée par ce sentiment.

La honte est un des sentiments les plus difficiles à dépasser. Elle est capable de broyer un être dans son intégralité. Elle touche aux notions d’identité et de légitimité.

Pour celles et ceux qui souhaiteraient en savoir davantage, je vous recommande la lecture du livre « Mourir de dire » de Boris Cyrulnik.

N’hésitez pas à partager vos expériences, lectures ou autres sur le sujet.

Bonne lecture !

 

Contenu sous licence CC BY-NC-ND.  Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification.

Intéressé(e) par nos ateliers ? Zoom sur la programmation en cours.

4 commentaires sur “Mourir de dire la honte

  1. weiyu2015
    21/04/2016

    En lisant la description, je ressens une forte identification avec le personnage. Comme lui, j’ai peur d’être jugé, ce qui m´empêche de m´exprimer. Même avec mes amis les plus proches, je me sens mal à l’aise à cause de cette peur.
    Merci de recommander ce livre. Il pourrait éventuellement m’aider à mieux comprendre la nature de la honte, et ses dangers.

    • Reliance
      24/04/2016

      Merci Weiyu de partager ton expérience.
      La peur est une émotion d’anticipation mue par la perception d’un danger ne découlant, d’ailleurs, pas forcément de la réalité.
      En cela, l’imagination joue un rôle très important dans le processus du déclenchement de la peur. C’est le fait d’imaginer ce qui pourrait se produire dans telle ou telle situation et d’en imaginer l’issue avant même que l’événement ne se soit déroulé. Des sortes de scénarios se mettent donc en place. Dans ton cas, il semblerait que ce soit au niveau des rapports interpersonnels.
      En agissant directement sur la situation en question, on peut arriver à en changer la donne. Tes amis ont-ils déjà formulé des critiques ou des jugements à ton égard? Est-ce un ressenti ou la réalité? Si c’est un ressenti et donc, le produit de ton imagination, la peur est à corréler à l’estime de soi, à renforcer et à consolider, en effectuant un travail d’acceptation de soi.
      Si c’est la réalité, n’hésite pas à interroger les personnes qui te jugent. Qu’est-ce qui les amène à formuler ces jugements? Leur propre histoire? La formulation de ce qui est dit? Un comportement donné? Qu’est-ce qui les dérange?
      La communication engage plusieurs personnes. Il est donc important de vérifier chaque information considérée comme étant un jugement avec les personnes directement pour en comprendre la nature, le fondement et la racine. Ainsi, nous pouvons agir directement sur la cause et procéder à des ajustements, si nécessaire. La crainte et la peur céderont vite la place à la tranquillité d’esprit et la confiance.

    • weiyu2015
      26/04/2016

      Merci beaucoup. Vous m’avez, par vos mots, rappelé l’importance de distinguer l’imagination de la réalité. Il est vrai que j’imagine la plupart des jugements. Quant à la réalité, pour vraiment savoir si une personne me juge, je dois lui demander directement pour assurer une communication efficace.

    • Reliance
      26/04/2016

      Je suis ravie, Weiyu, que ces mots te soient utiles et t’aident dans ton cheminement. Concernant les actions qu’il pourrait être possible de poser et d’engager à ce sujet, quelques pistes ont été formulées dans ma précédente réponse. En étant conscients des biais dans lesquels nous pouvons facilement tomber, il est plus facile de changer la donne. La prochaine fois que tu ressentiras des jugements ou critiques à ton égard, demande-toi si c’est la réalité qui est en train de se jouer. Cela te permettra de pouvoir dédramatiser les échanges à venir en changeant le scénario formé par ton imagination en un scénario positif. Une dernière chose, être bienveillant envers soi-même aide, petit à petit, à s’accepter tel que l’on est. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 21/04/2016 par dans Lectures.

COACHING ➡ Réserver une séance d’exploration gratuite

Reliance Copyright © 2016-2018

Tous droits réservés.

%d blogueurs aiment cette page :