RELIANCE COACHING Explorer Révéler Sublimer

Connaissance de soi | Evolution personnelle & professionnelle | Reconversion professionnelle | Coaching

Dis-moi où tu as mal, je te dirai pourquoi

 
 

Le corps est cette enveloppe qui nous permet de nous mouvoir. Il est notre véhicule. Comme tel, il demande attention et entretien pour pouvoir rester dans de bonnes conditions.

 

Or, nous avons cette fâcheuse tendance à n’écouter que notre mental au détriment du corps qui nous fournit de précieuses indications sur ce que nous vivons présentement et sur le type d’énergie sur laquelle on vibre.

 

Le mental tend à enfermer, cloisonner, circonscrire, condamner, sélectionner, rejeter, étiqueter, particulariser ou à généraliser. Aussi, essayer de répondre à une tension intérieure rien qu’en l’utilisant peut, certes, aider dans certains cas mais ce dernier a tendance à taire les émotions qui se jouent en nous plus qu’à les laisser s’exprimer. Or, l’émotion est un puissant indicateur des forces qui sont à l’œuvre en nous. Elle nous incite à bouger, à changer quelque chose dans notre vie qui ne donne visiblement plus satisfaction.

 

Jusque là, vous allez me dire qu’il n’y a pas de problème. Sauf que quand une vive émotion est constamment réprimée et ce, dans la durée, le corps prend le relais sur ce qui devrait être exprimé. Ce dernier nous indique alors que des tensions en nous sont à l’oeuvre et demandent à se dire pour pouvoir se libérer.

 

Comme nous ne les écoutons pas, ces tensions vont alors s’imprimer sous la forme d’une douleur, d’un blocage, d’un nœud, d’un déséquilibre et petit à petit s’installer dans notre corps jusqu’à nous infecter. Ce processus se fait graduellement. Des sortes d’avertissements sont envoyés par notre corps pour nous faire comprendre que « quelque chose » ne va pas et qu’il serait plus qu’opportun de le traiter.

 

Certains sont à l’écoute de leur corps et font donc le nécessaire. D’autres répriment et/ou restent sourds à ces avertissements tout comme ils l’ont fait avec leurs émotions et c’est à ce moment-là que la douleur s’installe et devient chronique. Plus on résiste, plus « le mal » persiste, lequel prend alors concrétion dans la maladie.

 

Dépendant de ce qui nous affecte, le corps va le refléter dans une partie ou organe du corps bien précis et en corrélation avec les tensions intérieures présentement à l’oeuvre.

 

Autrement dit, dans les manifestations du corps, le hasard n’est pas de mise. Aussi, remonter aux causes profondes de ces manifestations permet d’en comprendre la teneur et de pouvoir les désamorcer. Le chemin de la guérison peut, à ce moment-là, être véritablement entrepris.

 

Je vous laisse avec le livre passionnant de Michel Odoul, « Dis-moi où tu as mal, je te dirai pourquoi » qui vous éclairera à ce sujet et qui reste, vingt ans après sa date de parution, plus actuel que jamais.

 

Ce livre est en général disponible dans les bibliothèques de quartier.

N’hésitez pas à partager vos expériences, lectures ou autres sur le sujet.

Bonne lecture !

 

Contenu sous licence CC BY-NC-ND. Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification.
Intéressé(e) par nos ateliers ? Zoom sur la programmation en cours.

Un commentaire sur “Dis-moi où tu as mal, je te dirai pourquoi

  1. Mactar SY
    08/08/2016

    Bonjour Reliance,
    Merci pour cet article. Dés lors où le mental fait parti intégrant du corps, toutes infections de ce dernier aura des impacts sur tout le corps. Toute fois et très tôt, nous pouvons canaliser ces infections, les guérir, les affronter et s’en libérer.

    Je ne suis pas convaincu qu’un être humain peut affirmer ne pas avoir d’abord ressenti et identifié ces infections. Plutôt, il les a identifié et ignoré d’où le danger.
    Ceci pour plusieurs raisons, le complexe, la faiblesse, le contexte… etc

    Et c’est le corps qui va en subir les conséquences.

    Le chemin de la guérison peut, à ce moment-là, être véritablement entrepris mais difficilement atteint (la guérison).

    Merci pour la référence, je chercherais le livre pour en savoir beaucoup plus.

    Je terminerai par dire que le corps est un ensemble de composants avec chacun ses spécificités propres. Ne jamais permettre le mauvais fonctionnement de l’un impacter sur un autre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 08/08/2016 par dans Lectures.

COACHING ➡ Réserver une séance d’exploration gratuite

Reliance Copyright © 2016-2018

Tous droits réservés.

%d blogueurs aiment cette page :